La legitimité du MBE reste encore à faire

Témoignage de Laurence Plantard, praticienne en massages-bien-être agréée FFMBE.
En réponse aux vœux de la Fédération.

 

Bonjour,

Je vous remercie pour toute la mobilisation à laquelle vous nous faites participer afin d'aider à mieux percevoir et reconnaitre les valeurs et les bienfaits de notre pratique.

En mai 2018 j'ai intégré la maison pluridisciplinaire de la commune adjacente au village dans lequel je réside. Encouragée par une collègue psychologue nous partagions alors un cabinet un tiers de temps. 

Une initiative très bien accueillie par ma clientèle et les habitants. Les uns et les autres étant sensibles à ma démarche : le bien-être au service de la santé.

Par contre, l'équipe de médecins n'a pas accueilli ma présence et me l'ont exprimé par différents comportements indirects :

  • consigne aux secrétaires de ne pas afficher (comme pour les autres prestataires de la maison de santé) l'encart renseignant mes permanences, mon tél, ma discipline.
  • gêne et évitement face à mes tentatives d'échanges
  • aucune communication écrite ou verbale 
  • décision de doubler les charges locatives (de 60,00 € à 120,00 €)

Malgré le soutien de la municipalité, sensible à l'intégration de la discipline du massage bien-être à la Ligue contre le cancer et à la Ligue de l'enseignement dans lesquelles j'exerce, j'ai dû abandonner la location.

Cette expérience, loin de me décourager, m'a fait comprendre que notre pratique a un réel potentiel.

C'est ce potentiel qui a interrogé, et nous avons encore du travail de sensibilisation à créer ensemble pour apprivoiser le corps médical.

Alors, vous comprendrez que je suis d'autant plus rassurée de la pertinence des actions de la fédération française consacrées à asseoir la pratique des massages bien-être dans l'évolution de notre société de la manière la plus juste possible.

Je suis d'autant plus rassurée, aussi, de l'existence de cette fédération, parce que je nourris l’espoir de voir les praticiens et praticiennes s'ouvrir à une fraternité encore plus conséquente entre eux pour défier et transformer toutes les lois de concurrence et de compétitivité dans lesquelles nous avons tous été conditionnés.

Je vous remercie encore et je suis de tout cœur à vos côtés 

Belle et heureuse année à tous les membres de votre bureau et conseil d'administration et à la FFMBE !

 

Malgré l'avancée de la législation française qui clarifie et délimite le champ de la masso-kinésithérapie, reconnait le massage bien-être, le jeu des rivalités n'est pas fini.