La fédération Création de la FFMBE

Rôle historique de la FFMBE dans l’émergence d’un métier sur fond de demande sociétale

La FFMBE a été officiellement créée le 12 octobre 2004, sous forme d’association loi 1901, mais un collectif de défense existait déjà, depuis le 29 mars 2002, sous la dénomination A.S.M.B.E (Association de Soutien au Massage Bien-Etre). Il s’agissait alors de défendre la possibilité de donner et recevoir un massage qui ne soit pas médicalisé ou instrumentalisé.

La FFMBE défend l’idée que le massage, tradition millénaire et universelle, est un droit inaliénable et que toute personne puisse recevoir le massage de son choix. En France, les premiers massages professionnels furent réalisés exclusivement par des hommes, dans le cadre des soins infirmiers et de l’activité gymnastique sportive. La réunification des Syndicats des masseurs médicaux et des gymnastes médicaux a donné naissance à la masso-kinésithérapie qui s’institutionalise en 1946 avec la création du diplôme d’Etat.

L’appellation Massage bien-être a été créée par les membres fondateurs de la FFMBE pour éviter toute confusion avec la pratique de la masso-kinésithérapie.

Face à la tentative de monopolisation du terme « massage », diverses jurisprudences ont débouté l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes dans des procès intentés à des adhérents de la FFMBE.

De leur côté les syndicats d'esthéticiennes, avait obtenu par décret en 2004 le droit de faire du « massage esthétique » qui a pris le nom de « modelage ».

La FFMBE est la première fédération de massages bien-être regroupant des professionnels et des usagers. Elle est à l’origine de toute la terminologie autour de la locution « massage bien-être », ainsi que la structuration des parcours de formation et l'encadrement de l’exercice de la profession de masseur bien-être.

Dans le cadre de sa mission de reconnaissance du métier de praticien en massage bien-être, la FFMBE a porté à deux reprises un dossier de référencement auprès de la CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle).

Le travail de reconnaissance de ce métier a abouti par une réponse du gouvernement donnée à une question posée par la FFMBE et publiée au Journal Officiel de l’Assemblée Nationale du 1er novembre 2016 qui rend légale la pratique du massage bien-être.

La FFMBE poursuit sa démarche par la rédaction d’un référentiel métier, d’emploi et de compétences ainsi qu’une ingénierie de formation.

Métier & Label qualité FFMBE

Le Massage Bien-Être est un accompagnement personnalisé, par le toucher, utilisant un ensemble de techniques manuelles pour favoriser, entretenir et optimiser le bien-être global du client.

Il est réalisé par un professionnel agréé FFMBE, respectant son code de déontologie et le cadre juridique français.

Aujourd’hui l’agrément FFMBE est le label qualité référence de la profession.