Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Recommandations hygiénistes pour les métiers du massage bien-être

V2. 8 mai 2020.

 

Le présent recueil de recommandation est rédigé dans le contexte de la crise sanitaire Covid-19. Il ne reprend donc pas l’ensemble des recommandations usuelles. Son objectif est de favoriser la reprise des activités de massage, ce qui implique de créer les conditions de la sécurité et de la confiance des usagers. Il est également important d’apporter au praticien lui-même des conditions de travail sécures.

Les recommandations hygiénistes FFMBE seront adaptées et tenues à jour en fonction de l’évolution des consignes gouvernementales et de l’état des connaissances sur le virus et la pandémie.

Ces recommandations n’ont ni reçu le visa des pouvoirs publics ni celui des assureurs. Des consultations sont en cours. En l’état ce document n’a donc qu’un caractère indicatif et il appartient à chacun de le transposer à la réalité de son contexte professionnel.

 

Méthode

Les recommandations qui suivent sont chacune des petites briques méthodologiques. Elles n’auraient qu’une pertinence limitée si chaque praticien ne les inscrivaient dans une vision globale du parcours d’un client au sein de son cabinet ; d’une entreprise ; à domicile ou tout autre lieu.

Les questions à se poser sont les suivantes :

  • Comment éviter, ou limiter, que les clients ne se croisent ?
  • Comment éviter, ou limiter, que les clients ne laissent partout une empreinte virale ?
  • Comment sécuriser la relation masseur / massé ?
  • Comment préparer le lieu pour l’accueil du client suivant ?

Pour cela il vous appartient de visualiser mentalement le parcours client dans le lieu de massage, de l’adapter, puis de le tester.

 

Rappel des vecteurs de transmission du COVID-19 :

  • contact humain direct, 
  • contact humain à moins d’un mètre par :
    • toux,
    • éternuement,
    • discussion en l’absence de mesures de protection.

 

Rappel des véhicules de transmission du COVID-19 : 

  • La peau : mains, bras, visage ...
  • Gouttelettes de salive et sécrétions respiratoires. 
  • Air ambiant (encore non prouvé mais ne pouvant être écarté).
  • Surfaces dures (poignée de porte, téléphone portable, interrupteur, table …).
  • Surfaces molles (vêtements, accessoires de modes, draps, serviettes …).

 

Recommandations hygiénistes

  • Aménagement de la salle de massage :
    • Construire un parcours sécurisé pour le client, ne passant que par des zones et ameublements désinfectables, au cours duquel il n’a besoin de rien toucher, notamment les poignées de porte dont vous serez seul opérateur. Retirer les magazines en salle d’attente. Retirer les meubles et objets qui ne peuvent être désinfectés au quotidien : fauteuil recouvert de tissu, rideaux, objets en osier… Retirer les matériels de massage qui ne peuvent être désinfectés au quotidien : couverture chauffante, couvertures, coussins, tapis…
    • Privilégier : des serviettes lavables en machine à la place des tapis et couvertures, ou du papier jetable à dérouler sur la table à chaque nouvelle intervention.
    • Mettre à disposition un distributeur de gel hydroalcoolique ou un lavabo équipé de savon liquide et d’essuis mains jetables.

 

  • Désinfection de l’environnement de travail :
    • Avant / après chaque massage :
      • Désinfection de toutes les parties touchées : poignées de portes, chaise de déshabillage...
      • Désinfection de la table de massage, avec un soin particulier pour la têtière. Utiliser un spray désinfectant ou de l’alcool industriel.
      • Aération prolongée de la salle.
      • Changement de tous les matériels en tissu.
    • Chaque soir :
      • Aération et ménage complet, avec produits désinfectants : sols, meubles…

 

  • Ergonomie de l’environnement et tenue de travail :
    • Séparer rigoureusement les flux linge propre / linge sale.
    • Prévoir une tenue spéciale, réservée au cabinet, qui ne transite pas par l’extérieur. Le port d’une surblouse jetable ou réutilisable peut être envisagé. Les surblouses jetables sont logiquement à usage unique (en contexte hospitalier) mais à l’instar des masques, vous pouvez les garder 4h si vous n’avez pas été en contact physique avec vos clients.
    • T-Shirt & pantalon : Changez de tenue si vos vêtements ont été en contact avec votre client ; idéalement, prévoyez une tenue complète pour le matin et une autre pour l’après midi

 

  • Techniques de nettoyage :
    • Pour la table et les surfaces, utiliser un produit désinfectant et virucide de qualité médicale, ou de l’alcool industriel à 95°, même si vous utilisez des draps jetables.
    • Pour les sols, utiliser un produit au savon noir (produit tensioactif) et huile de lin avec un additif d’eau de javel. La concentration virucide de l’eau de javel est de 0,5% de chlore actif, soit 1 litre de javel à 2,6% pour 4 litre d’eau froide. Utiliser un bandeau de lavage à usage unique ou un bandeau textile réutilisable après un cycle de lavage à 60°.
    • Ne pas utiliser d’aspirateur, hormis après une longue période d’inoccupation des locaux et seulement si votre aspirateur peut être équipé d’un filtre HEPA.
    • Lavage du linge à plus de 60°, en cycle long (plus de 60 mn).
    • L’utilisation d’un nettoyeur vapeur peut constituer une alternative au produit désinfectant, sous condition de bien en maîtriser l’application.
    • Tout déchet (lingette, essuie-tout / mains, mouchoirs …) et article jetable (blouse, masque, gants …) doit être jeté dans une poubelle munie d’un sac, spécialement et uniquement prévue à cet effet, qui sera vidée chaque jour.

 

  • Accueil clientèle :
    • Prise de rdv : faire en sorte qu’il n’y ait pas d’utilisation de la salle d’attente, ni de croisement des clients. Donc gérer l’enchaînement des rendez-vous et la ponctualité. Préférer faire attendre un client dans sa voiture, que dans votre salle d’attente.
    • Adapter votre agenda en prévoyant un battement entre deux rendez-vous afin d’aérer les locaux.
    • Informer vos clients sur les mesures prises : en amont (site internet) et à l’accueil (notice, affiche…)
    • Inviter vos clients à éviter de toucher inutilement les objets et l’environnement.
    • Demander à vos clients de se laver les mains, dès l’entrée dans le cabinet ou la salle d’attente.
    • Indiquer un lieu de déshabillage et un support pour poser les vêtements. L’utilisation de bacs plastique pour les vêtements peut être envisagée car facilement lavables et désinfectables.
    • Paiement : prévoir les moyens de règlement adaptés. Idéalement la carte bancaire ou le virement. Les paiements en espèces et chèques doivent être déposés par le client dans une boîte prévue à cet effet. Demander au client de remplir son chèque à l’avance ou de prévoir son propre stylo.

 

  • Port du masque obligatoire, praticien et client :
    • Le praticien porte un masque du plus haut niveau de protection disponible. Dans l’idéal, de qualité chirurgicale ou FFP2.
    • Proposer un masque au client, s’il n’est pas équipé, si vous en possédez en stock suffisant.  En expliquer la raison. En cas de refus du client vous êtes en droit de mettre fin à la prestation (vous êtes maître chez vous, d’autant plus en cette période)
    • Idéalement changez de masque à chaque client sinon toutes les 4 h pour les masques chirurgicaux, 8 H pour les masques FFP2. Dans ce cas attention à ne pas toucher votre masque, vous risqueriez de contaminer les clients suivants.
    • Le port de lunettes ou d’une visière peut être envisagé pour le praticien.

 

  • Massage :
    • Comme d’habitude, le praticien se lave les mains et les avant-bras, scrupuleusement, juste avant le massage, puis juste après.
    • Le client conserve son masque durant tout le massage, y compris lorsque son visage est face têtière ou trou de table.
    • éviter les mouvements de mobilisation corporelle corps à corps et, plus généralement, tout geste technique conduisant le praticien à réduire la distance entre sa tête et le client.
    • Ne pas masser la tête et le visage.
    • Possibilité d’utiliser des gants jetables pour masser, à évaluer par chaque masseur en fonction de son senti et de la technique de massage. Attention, la manipulation des gants requiert de l’attention et de la discipline, sinon leur utilisation n’aura servi à rien. Attention également, certains gants en latex peuvent devenir poreux au contact de certaines huiles.
    • Éviter les duos de clients ou de masseurs si les dimensions du cabinet ne permettent pas d’appliquer ces consignes.

 

  • Départ :
    • Lavage des mains du client avant de quitter le cabinet.
    • S’assurer d’avoir le numéro de téléphone du client, pour pouvoir le prévenir si besoin de remonter une chaîne de transmission.
    • Demander au client de prévenir s’il tombe malade ultérieurement.

 

 

Ces recommandations sont nécessairement imparfaites et incomplètes. N’hésitez pas à nous faire remonter vos questionnements ou retours d’expériences : administration@ffmbe.fr

  • Massage à domicile

Le massage à domicile impose de concevoir un protocole adapté à la situation, en transposant les recommandations de base :

  • Le masseur ne peut pas intervenir sur l’environnement de son client : il le prend tel qu’il est et s’en protège. La première des protections étant de ne toucher à rien. Et de demander au client de porter un masque dès l’entrée dans son domicile.
  • Le masseur doit faire les gestes qui lui évitent d’apporter le virus avec lui : nettoyage de son matériel, nettoyage des mains, masque et enlever ses chaussures.
  •  Le massage par lui-même s’effectue dans les mêmes conditions.
  • Le masseur doit faire les gestes qui permettent d’isoler le virus qu’éventuellement il emporte avec lui, ce qui nécessite une bonne organisation : nettoyage du matériel avant de le remettre dans son sac ou sa housse, sac dédié pour le linge sale, changement de vêtement, nettoyage des mains… Les jetables sont laissés sur place, à charge pour le client de les mettre dans sa poubelle.

Attention à ne pas contaminer sa voiture en mettant tout en vrac.

Affiche gestes "barrière" covid-19

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus